Grégory Lanzetta

Capter le temps et saisir l’instant.

La question du temps est aussi vaste qu’insaisissable et obsédante.

La question que je souhaite traiter en réalisant des œuvres figuratives à l’aide d’un tampon dateur est celle de la mémoire, et plus encore de la transmission. Car chaque empreinte déposée sur la toile, le support, produit un semblable à partir d’un original. Mais au-delà d’une ressemblance, elle nous offre un souvenir et, finalement, une mémoire.

La réalisation de ce travail à l’aide d’un tampon dateur me permet de réinscrire ces événements, ces images iconiques dans leur contexte historique. Il s’agit donc, en appliquant inlassablement une date identique, une même empreinte, d’inscrire la trace d’une histoire collective dont il est nécessaire de se remémorer et de transmettre.